La Gestalt-thérapie

Une thérapie de la situation.

« Ce que je vis ici et maintenant est le produit de notre rencontre, de la situation, et en tant que tel, parle autant de moi que de vous.» (JM Robine).

Figure du soir. Paul Klee
Figure du soir. Paul Klee

  La Gestalt thérapie trouve un de ses fondements dans la philosophie existentialiste et phénoménologique. Elle propose une approche radicalement novatrice en nous invitant à vivre la situation thérapeutique comme l’occasion de s’apparaitre avec l’autre, d’observer, de déplier et d’ajuster nos manières d’être-au-monde. Il ne s’agit pas tant de poser un diagnostic sur un patient.e, ni de tenter d’analyser ou comprendre un comportement, que de travailler sur la situation qui s’actualise entre la/le client.e et la/le thérapeute.

C'est pour la/le thérapeute accepter de se mettre en question à chaque rencontre et avoir l'humilité et la curiosité de faire partie du tissu qu'elle/il est appelé.e à guérir.

L'attention se porte plus volontiers sur les processus en cours que sur les contenus de l'expérience.

Plutôt que de répondre à l'injonction "Deviens qui tu es", la Gestalt-thérapie nous invite à assumer "qui je deviens" dans l'instant présent de la rencontre.

"La Gestalt met l'accent sur la conscience de ce qui se passe dans le moment présent et cela sur le plan corporel, affectif, intellectuel et social. Elle cherche moins à expliquer l'origine de nos difficultés qu'à expérimenter le changement. A la place du "savoir pourquoi", elle valorise le "savoir comment", mobilisateur de changement." (Ginger)

Chaque séance de thérapie est une rencontre sincère et originale, au cours de laquelle la présence, l'engagement et l'implication des protagonistes permettent, au travers d'expérimentations, à ce qui était rigide de devenir flexible, à l'implicite de devenir explicite. Ce sont des rencontres au cours desquelles le critère esthétique (ce qui est perçu par les sens) est une part fondamental du processus.

Cette thérapie s'appuie sur une approche holistique de la personne à travers une attention qui se porte notamment sur:

- Le contact : contacter, c’est construire du sens, construire une forme dans l’ici et maintenant de la rencontre.

- Le corps : le corps est l’unité de l’être, c’est ce par quoi je perçois et je me meus, je désire et je souffre.

- La situation : Un organisme vivant n’existe pas isolé de son environnement. Je suis créateur de la situation dans laquelle je suis en même temps que je suis créé par cette situation.

"En prenant le présent, je saisis mon passé d'une façon nouvelle et je le change, je change son sens, je me libère et me détache de lui" Merleau-Ponty